Articles en français

Anjela Duval aujourd’hui
Ronan Le Coadic

Ronan Le CoadicSi la littérature bretonne d’expression française bénéficie de la renommée d’auteurs prestigieux tels que Chateaubriand, Lamennais ou Ernest Renan, la littérature en langue bretonne, elle, est fort méconnue. Presque totalement inconnue hors des frontières péninsulaires parce qu’elle a été peu traduite, elle est mal connue en Bretagne même, en raison d’un contexte sociolinguistique particulier. La langue bretonne, en effet, a été très tôt délaissée par les classes dirigeantes bretonnes, fascinées par la cour de France ; le dernier souverain breton à s’exprimer en langue bretonne fut Alain IV Fergant, au début du XIIe siècle… (lire la suite…)

 

Anjela Duval, une voix prophétique ?
Roger Laouenan

« Une demi-douzaine de poètes ne vaudront jamais un bon ouvrier agricole ! » s’écria un jour Anjela Duval, qui savait de quoi elle parlait, puisqu’elle cultivait la terre chaque jour avant de se mettre à écrire, le soir. Il y a bien plus qu’une boutade, dans ces mots de la dame de Traoñ-an-Dour. Elle avait capté les ondes du séisme installant un monde nouveau… (lire la suite…)

 

Portrait croisé d’Anjela Duval
Nathalie Caradec

L’œuvre abondante d’Anjela Duval se prête volontiers à une analyse de type thématique où se dessinent des lignes de force : la terre et toutes ses composantes, la langue bretonne, la spiritualité… Comment caractériser ce regard en éveil sur les hommes et le monde, cette poésie du quotidien qui rappelle à l’œil ce que trop souvent il ne voit plus ? « Poète est celui-là qui rompt pour nous l’accoutumance » affirmait Saint-John Perse en recevant le prix Nobel. (lire la suite…)

 

 

 

Autres publications

Guillemin-Young, Yvette A., 1996. “Perspective quadrifide sur la poésie féminine bretonne”. Dalhousie French Studies. 1996. Vol. 35, pp. 109122.
Guillemin-Young, Yvette A., 1997. “Anjela Duval: le chant de la terre et du combat”. The French Review. 1997. Vol. 71, n° 1, pp. 6673.

Print Friendly, PDF & Email